Quel type de tuyau pour l’assainissement ?

  • par
tuyau assainissement Girode et canalisation

Les tuyaux font partie intégrante du réseau d’assainissement, qu’il soit individuel ou collectif. Ils sont acheminés jusqu’aux égouts, raison pour laquelle il faut choisir le matériau le plus résistant et le plus polyvalent. Si vous vous posez encore des questions sur le choix de tuyau à faire, cet article va vous éclairer sur certains points en matière de tuyaux pour assainissement.

Généralités sur les types de tuyaux d’assainissement existants

Nombreux sont les types de tuyaux d’assainissement à savoir le grès, la fonte, le plastique, le béton, le préfabriqué et le PVC. On aime le grès de par son côté glissant et sa facilité d’adaptation dans le sol. Quant à la fonte, c’est le matériau qui propose le meilleur rapport qualité-prix. Mais également, c’est le matériau qui est fortement sollicité dans les terrains complexes. Concernant les tuyaux en plastique, ils ne sont pas recommandés à cause de leur malléabilité. En effet, le plastique se déforme facilement en contact avec le sol.

Pour le cas des tuyaux en béton, leur utilisation est assez fréquente en matière d’assainissement. Toutefois, ils doivent avoir une épaississeur limite pour éviter les risques d’accidents. C’est face à toutes ces problématiques que les tuyaux préfabriqués ont vu le jour. Néanmoins, le PVC est le matériau par excellence quand on installe son réseau d’assainissement. Il a tout pour plaire : il réduit efficacement les fuites et l’entrée des parasites dans les tuyaux est quasi nulle.

Les tuyaux en PVC pour mon réseau d’assainissement

Le PVC se trouve ainsi au premier rang en ce qui concerne l’assainissement individuel ou collectif. Contrairement aux autres types de matériaux, le PVC se distingue par sa facilité de pose, car il est très léger. Outre cela, il supporte l’eau chaude de la machine à laver ou des eaux de cuisson. Ainsi, les tuyaux PVC à privilégier sont ceux qui disposent d’un joint CR4 ou CR8. Ils peuvent être installés n’importe où : dans le jardin, sous une voie publique, etc. Pour ce dernier cas, il faut porter une attention particulière au compactage de ses flancs pour qu’ils puissent bien résister à la surcharge.

Ses dimensions

Pour que l’assainissement soit optimal, il est important de bien choisir la dimension de ses tuyaux en PVC. Il y va sans dire qu’un diamètre trop étroit n’est pas favorable à l’écoulement des eaux usées. Il en est de même pour les tuyaux trop volumineux qui réduit l’effet de chasse. Un tuyau de diamètre 150 est idéal pour un domicile particulier. Cependant, le cas des hôtels ou des grandes entreprises est différent. Pour savoir la dimension adéquate, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.

Sa pose

Comme tous tuyaux d’assainissement, les tuyaux PVC doivent être installés en pente de 1 cm au maximum pour que les eaux usées s’écoulent normalement. Pour que la trajectoire de ces dernières continue sans problèmes, il faut que les tuyaux soient le plus longiligne possible. En cas d’incurvation, il y a de fortes chances pour que les déchets s’y accumulent. Dans le cas où vous souhaitez avoir un mélange de matériaux, par exemple PVC-Béton ou PVC-Grès, il est impératif d’utiliser des raccords multilatéraux pour assurer l’étanchéité de l’ensemble.